Châteauneuf-sur-Isère (Drôme)
Châteauneuf-sur-Isère (Drôme)
Inscription aux listes de diffusion

Sainte Colette de Corbie Boilet dite Nicolette

Auteur inconnu
XIXème siècle
Dimension : 200 cm x 115 cm
Année de restauration : 2010

Œuvre portée au répertoire départemental des objets mobiliers en 2010

Née en 1381 à Corbie en Picardie, elle reçut le prénom de Colette, abréviation de Nicolette, en raison de la dévotion de son père pour Saint Nicolas. D’abord recluse, puis Clarisse sédentaire, elle devint très vite religieuse vagabonde. Elle parcourut le royaume de France et les duchés de Savoie et de Bourgogne, régénérant et multipliant les couvents de Clarisses. Cette femme d’une grande beauté porte le costume de l’ordre des Franciscains auquel les Clarisses appartiennent. Les socques à pieds nus évoquent la pauvreté et la simplicité de vie que cette réformatrice a voulu restaurer dans son ordre. Patronne des charpentiers, elle fut canonisée en 1807.

Extraits du rapport de restauration des restaurateurs, Dominique JOUVE et Madeleine MALFATTO

- Examen de l’œuvre avant la restauration
« Ce tableau en très mauvais état de conservation était très restauré. Sept pièces de toile observables au dos du tableau cachaient des déchirures importantes, la toile était déformée. Ce tableau n’avait pas de châssis, il était cloué au dos du cadre. Des traces de coulures d’eau étaient présentes au dos de la toile. La toile avait de nombreuses déformations. Le vernis épais passé irrégulièrement avait fortement jauni. Un chancis (voile provoqué par l’humidité qui passe sur le vernis) était visible. »

"Sainte Colette de Corbie Boilet" avant la restauration

- La restauration de l’œuvre
« Après décloué le tableau de son encadrement, nous avons posé un facing (feuille de soie) qui nous a permis de travailler au dos du tableau, d’enlever les anciennes pièces, de poser des pièces de toile sur les déchirures et de réaliser deux greffes de toile.
Nous avons ensuite rentoilé ce tableau sur une toile de lin avec une colle thermocollante. Le tableau a été retendu sur un châssis à clé neuf.
Après avoir nettoyé et allégé le vernis, nous avons enlevé les surpeints huileux et mastiqué les lacunes. Les retouches ont été faites sur les lacunes comblées avec des aquarelles et couleurs. Nous avons choisi un vernis final d’aspect satiné ».


[ Haut de page ] [ Accueil ] [ Contact ] [ Agenda Actualités ] [ RSS ] [ Aide ] [ Mentions légales ] [ Plan du site ]